Plan

Texte

Processus d’écriture de plateau

Se facebookiser (Georges Campagnac)

Process d’écriture

Se facebookiser : aller sur un profil Facebook et composer un portrait en piochant dans les publications d’une personne, sa bio, ses vidéos, lieux, sport, musique...mentions j’aime, événements… et de manière arbitraire reconstituer un portrait avec toutes les ramifications possibles. En général et suivant les choix faits, les personnes ne se reconnaissent pas mais il leur semble connaître la personne dont il est question.

Profil un : « JE SUIS……………………...E V H »

Je suis une femme Je ne vous dirai pas mon nom
Juste que je suis une femme
Je fais de la gym Pilate avec un coach sportif, à domicile
J’accomplis de grands projets et ce n’est jamais le fruit du hasard, toujours la conséquence de ma volonté de réussir. Je transforme mes expériences douloureuses en arme
Je sais, il faut que je sois davantage patiente, parfois une pause est l’élément clé de ma réussite, elle rafraîchit, clarifie
J’arrête de dire et je fais
J’ai le courage d’aller de l’avant et je sais que c’est une qualité rare !
Pour la fête de la chandeleur à l’école, je fabrique des bougies et je fais des crêpes, pour la fête des lanternes, je fabrique des lanternes en chantant
Les 21 et 22 août prochains, la Coupe du monde de Serre Chevalier - Briançon ouvrira la saison internationale 2020. Je suis heureuse confiante et je suis sûre que, tous ensemble, nous allons parvenir à dessiner un sourire sur les visages de la grande famille de l’escalade ! Merci Pierre !
Tous les vendredis matin pour mes emplettes je me rend sur la place du Cadran Solaire ! dans ce si joli quartier je peux m’installer en terrasse pour prendre mon petit déjeuner ou déjeuner au bord de l'eau ! La baie des amours ça s’appelle !
Je suis supportrice de l'Aviron Gruissanais Rugby, je garde le souvenir du coup de sifflet final avec les joueurs, le staff, les enfants de l'école de rugby, les supporters ... quand ils ont emporté le championnat de France de Fédérale 3 !
J’ai pris des places pour La Grand-Messe de la Saint Pierre du 29 juin 2020 qui aura lieu dans l’intimité des pêcheurs
Le mercredi 24 juin ou ….peut-être le jeudi 25 juin ….j’ai donné mon sang !
Je suis dans un groupe de percussion et de danse Africaine
J’adore en hiver faire de la luge dans les chemins forestiers de Rodonne !
Je participe à une initiative solidaire... Et, je peux vous dire que nous sommes très très fiers d'avoir été cités lors de l'émission de France Inter, ce 2 mai !
Merci Mehdi Bouzoubaa! Merci Emmanuel Khérad !
La saison des mariages 2020 s'annule... c'est un désastre… heureusement, j'ai encore de l'énergie pour combattre l'angoisse de mon avenir…
#floraldecoration #flowerdecoration #weddingdestination #weddingdesigner #weddingstyle #floraldesign #eventdecor #floraldesign #floraldecoration #flowerdecoration #bouquet #relaxstyle #funny #romanticgardenstyle #gardenstyle #romanticstyle #tabledecoration #centerpiece #nature #eventdecor #luxurylighting #luxurywedding Merci Sarah
Merci à Pattie pour m’avoir redonné confiance
J’attends avec impatience mon départ en vacances façon Kohlanta, avec un chalet à monter.
Et l'aventure continue !

Profil 2 : « Je suis……………………….K.M.

Je suis une femme.
Je travaille chez acteur, auparavant à C Cédille.
J’ai étudié à Angers.
Je suis une femme.
Aucune coordonnée.
Aucun lien à afficher.
Aucune relation.
Aucun membre de ma famille.
Aucun autre nom.
Aucune citation favorite.
Aucun élément marquant dans ma vie.
Je soutiens Bruno et les intermittents du spectacle.
J’aime la Bakélite, les premiers vinyles de Chris Dogzout pressés chez Kush Gong, les cartes de vœux.

Profil 3 : « JE SUIS………………………...L.T.L

J’ai étudié à l’Université lumière Lyon II, au Conservatoire d’Art Dramatique de Lyon, à l’Université Rennes 2 Haute Bretagne, au Lycée Montesquieu
Je suis du genre féminin
Je suis née le 9 avril
J’ai rencontré Jeanne Burgart Goutal, autour de son livre Être écoféministe, paru aux éditions L’échappée. Dans le cadre du festival Sauvageonnes en partenariat avec la compagnie Nanaqui. Rencontre modérée par Margaux Le Donné.
Oui !
L’oppression des femmes et la destruction de la nature seraient deux facettes sociales d’un modèle de civilisation qu’il faudrait dépasser.
J’envoie des photos pour faire connaître mes luttes.
Je dis NON au CYBER BÂILLON !!!!
Je suis en pleine forme et je souhaite le rester.
J’écoute le dernier album de Grand Corps Malade, qui a choisi de donner la réplique uniquement à des femmes.
Je porte des lunettes fabriquées à partir de déchets plastiques récupérés en mer.
Je refuse d’aller dans un zoo et au cirque.
Je danse Latino…………………….
J’adore le sauté végétal ( à base de pois chiches) à la sauce coco, purée de céleri et haricots mange tout
Pourquoi s’en prendre aux personnes qui roulent en SUV alors que les moteurs sont les mêmes que les berlines.
Et J’aime les mondes parallèles.

Profil quatre : « JE SUIS……………...………….C.B

Je suis une femme.
J’ai X ans.
Je ne lis pas.
J’adore la salade César de l’Espérance.
Je regarde Thalassa les lundi sur France 3 ou en replay depuis que les heures et les jours de programmation ont changé.
J’ai 1431 amis
Je participe à l’élaboration d’un rêve commun : La F.P.S.V.
Pour la Bohémienne chic qui est en moi, je porte maillot de bain, bustier une pièce à lacets. Des anneaux Bohème à pièces, des tuniques hippies ethniques, de magnifiques breloques multi chaînes stockables.
Le 6 octobre 2020 j’irai voir IAM au Bikini !
Je fais partie d’un groupe d'échanges entre professionnel-le-s de la diffusion du spectacle vivant au sens solidaire du mot échange.
J’aime boire des cafés entre copines, et boire des bières avec les copains en terrasse des bars.
Quand je suis fatiguée, stressée, je me donne quelques minutes de vacances à Scopello dans la province de Trapani, c’est complètement inadapté à ceux qui n’aiment pas la mer.
J’adore me promener dans des grands champs de cannabis au son de flûtes amérindiennes.
J’adore les gymnastes aux corps d’athlètes.
Ma solution, un plan culture avec le phallus en moins.
C'est ridicule d'avoir des centaines de contacts et seulement 25 autorisés à voir mes publications. Non ?
Je voudrais un monde plus grand.
En réponse à cette chaîne qui m’incite depuis 2 jours à faire disparaître ma photo de profil et la remplacer par un carré noir pour - je cite- " avoir une vue de ce que pourrait être le monde, sans femmes. Est-ce que les hommes comprendront ?".
Mais de quel monde on parle ? C’est en disparaissant des réseaux sociaux pendant 24h (sans aucune explication d’ailleurs) que l’on marque notre soutien aux femmes et qu’on combat le patriarcat ? C’est avec une soustraction et non pas avec une addition que l’on mesure la valeur d’un être dans la société ? Je ne le ferai pas, je n’ai pas envie de revendiquer mon existence par l’absence !
Au contraire. Tu me vois là ? Je suis là et je compte bien y rester !!!!

Notes marginales sur le cookies’z zesting (Marie-laure Hée)

# invitation au zesting (juin 2020)

# le zesting
c’est tout ça
prélever des zestes
par exemple, des spams et des captures de clics
&
expérimenter lestement
&
donc raccourcir
le trajet entre la table et le plateau
&
c’est aussi
une hypothèse pour produire des zestes textuels
soit
entrer par des requêtes dans le moteur de recherche
et en sortir avec les suggestions reçues
# capturer une liste
« adikteev/emoteev
adledge
adobe
advertising cloud
adyoulike sa
alliance gravity
data media … » Raphaël
# recopier une liste
« je m’informe
je définis mes paramètres
je découvre
je définis mes préférences
je profite
je suis responsable
je m’inscris
j’adhère
je sélectionne
je choisis
je fais confiance
je synchronise mon compte
je suis personnalisée
je donne l’autorisation
je n’ai rien à cacher
je consens
je suis libre
j’autorise
je valide » Marie-Laure
# se faire sa liste
« De quoi puis-je me plaindre ?
Je suis fidèle et récompensée de ma fidélité,
Je suis inscrite sur
La fidélité.com : Vos avantages fidélité du moment
Picard.fr : Des inspirations personnalisées
Estheticcenter.com : une philosophie, un savoir faire
Darty.com : à vos côtés pour repartir du bon pied
Labanquepostale.fr : votre banque au quotidien
Camaieu.fr : Back to life
Decathlon.fr : Sur la route des vacances ou près de chez vous, il y a toujours un magasin où retirer votre commande.
Leroymerlin.fr :
Citiz.fr
Go-sport.fr
Supersport.com…» Karine
# prélever des suggestions d’expériences
« j’ai acheté 43 palettes en bois mes voisins pensent que je suis folle j’attends le résultat
non je n’ai pas de jumelle
j’ai mis une caméra dans la chambre de ma fille et je regarde le résultat
j’ai fait un saut dans le passé
j’ai comparé les 30 ponts les plus dangereux au monde
je passe des oignons rouges sur mes mains et je regarde le résultat
je me prépare à la canicule
je choisis mon masque lavable
je refroidis mon téléphone portable avec du papier alu et j’attends le résultat » zzubu
# le cookies’ z zesting
c’est faire du théâtre avec des mouchards
ce savoir non-su qui existe quelque part dans les tuyaux d’un ordi ou dans un nuage
le cloud
qui a collecté, analysé, synthétisé des données sur moi,
sans que je sache, sans que je me souvienne, sans que j’y aie explicitement consenti
# l’idée c’est aussi de faire zestement
de
zest(e) : Interj. Vx. Interjection marquant le refus, plus souvent la promptitude d’une action1.
soit
ne pas rester indéfiniment à la table à parler de la traçabilité numérique,
à lire des extraits de textes sur la traçabilité numérique
&
à en discuter
même si
ces extraits de textes étaient disponibles
&
que nous avons passé du temps à discuter à la table
forcément
beaucoup
de tout
des cookies et des spams
du complotisme
du numérique
de la surveillance
de la bienveillance
de la télé-réalité
des réseaux sociaux
de la sorcellerie
du capitalisme
du techno-féodalisme
du cours de la bourse
des licornes
de la valeur de nos traces numériques
du revenu universel
des réseaux sociaux
de tik tok
du facteur générationnel
&
aussi
du suicide numérique
(pour moi, c’est devenu une véritable obsession)
# zester, donc c’est se cookizer
« non j’ai dit non je n’achèterai pas des sneakers décalées c’est de la persécution non je ne m’habille jamais en robe qu’est-ce que je ferais en robe Isadora rose sur mon fauteuil rouge qu’est-ce que je lirais en robe Isadora sur mon fauteuil rouge ou mon canapé gris je suis en train de relire Judith Butler je n’ai pas envie de patienter de façon ludique pourquoi est-ce que je géolocaliserais mes véhicules je n’aime pas le vert c’est du harcèlement je lis Le Monde et Le Monde Diplomatique oui je découvre le secret du curcuma je veille à mon macrobiote je mange bio je commande en ligne oui je booste mes compétences j’ai rempli l’attestation oui je protège mes proches je protège aussi les autres j’ai téléchargé l’application j’ai activé l’application » Marie-Laure
ou alors
(se faire) facebookizer
#
se cookizer ou se faire facebookizer, donc,
c’est ce qui a permis de
mettre en oeuvre un laboratoire de production de matériaux textuels
&
fabriquer une première banque de personas
tester la première hypothèse d’embrayage construite en amont à partir de la lecture du philosophe Maurizio Ferraris sur les cookies lequel envisage les traces numériques comme un grand registre inconscient qui nous condamne au terrible et banal « tu es cela » ou « tu (n’)es (que) cela 2»
# note 1
pour le mettre en jeu autrement
transformer dans les textes le je en tu
et
voir ce que ça fait
voir ce que ça donne à jouer à l’acteur
voir ce qui se joue
dans la réception de ce « tu es cela »
dans cette interpellation
# note 2
imaginer un espace d’interpellation et de comparution
(big brother ou big mother ou big other?)
zester la question de la performativité3[ qui me taraude depuis le début
comment je colle ou pas au « tu es cela »
par exemple
« tu es une femme »
# note 3
pour aller plus loin et creuser cette piste
peut-être
il faudrait surfer sur le darknet
&
aller vers l’obscène
être plus dérangeant
# question
qu’est-ce que répondre de soi?
# note 4
ne pas oublier notre double obsession
d’un côté faire jouer les boucles rétro-actives de la traçabilité numérique sur une galerie de portraits ou un kaléidoscope de personas
&
d’un autre côté faire jouer une tension concrète
imaginer des échappements
des dérives
des contorsions
« tu te demandes si tu peux devenir invisible »
première obsession
enfermement des personas
contamination
« je suis en boucle »
seconde obsession
contre-balancement
résistance récalcitrance
« me désinscrire »
donc
jouer les tensions entre
d’un côté
les boucles rétro-actives données / suggestions, données / injections-injonctions, cookies / spams,
&
d’un autre côté
l’imprévisibilité, les résistances, les échappées, les espace-temps d’échappée
une intuition persistante
ce qui résiste
c’est le vivant l’organique la respiration le corps l’archaïque
la proximité?
les postillons de l’acteur?
la danse?
la résonance métallique des pas dans un escalier de fer?
performativité versus performance
# le zesting c’est expérimenter la pratique du cut-up
appliquée à l’écran de l’ordinateur portable
en entrant dans les boucles requêtes/suggestions
cookies et spams
de nos moteurs4 de recherche
&
aussi
faire avec cette langue
assumer
cette langue inorganique
&
se laisser contaminer par
ses virus
ses publicités spasmodiques
son épuisante trivialité
&
donc
assumer
l’import-export du brut
le collage ou découpé-copié-collé
la mécanisation5 de l’écriture
la fragmentation6
l’absence de hauteur
# les hologrammes
la proposition de Raphaël est-elle une belle rencontre entre une proposition formelle et les textes des comédien·ne·s?
à hauteur des yeux
illusion de la 3D
juste les têtes
virtualisation
miniaturisation
répétition en boucle
incarnation de solitudes numériques
confidentialité
mais si virtualité persistante des comédien·ne·s
nécessité de la présence réelle des spectateurs et spectatrices
(filmer les hologrammes pour les partager en virtuel n’aurait aucun sens
les hologrammes sont déjà des traces !!!)
radicalisation du théâtre post-dramatique ?
# le moteur de recherche Google
la proposition de Charles est-elle une radicalisation du zeste?
du geste?
dé-placement de l’auteur?
# le zesting c’est aussi
accessoirement
entrer dans la thématique de manière ludique
&
travailler collectivement autrement
# interdisciplinarité?
pluridisciplinarité?
transdisciplinarité?
les premiers labos
c’est plutôt
trans-disciplinarité indisciplinée
ou mieux
in-disciplinarité
tenter des productions textuelles
tenter une mise en jeu
se lire des textes de philo
s’échanger des textes de théâtre
s’échanger nos textes
tenter une p’tite perf
tenter la proposition d’une forme
tenter des activations de l’espace
etc
bref
prélever des zestes
et les zester
# l’in-disciplinarité est-elle indiscipline? ___________________________

Journal de la Paranoïa. Process d’écriture collective (Charles Robinson)

note d’intention de Charles ROBINSON pour l’écriture du Journal de la paranoïa
sur un drive entre le 16 septembre et le 19 octobre

donner un titre en guise d’entrée thématique, composé d’un simple nom,
- viser entre 5 et 10 lignes,
- chaque texte doit contenir au moins une information,
- éviter jugement et commentaire à cet endroit pour privilégier les faits bruts,
- frôler l’inquiétude.

Extraits (textes In Cookies Team)

[data-fiction]
Le trouble se manifeste par une méfiance, un doute, une sensation de menace permanente, un sentiment de persécution, de la rancœur, une sous-estimation des autres, et peut aboutir à la dépression. Cette psychose débute à l’âge moyen de la vie, sans affaiblissement des capacités intellectuelles. Le délire est bien systématisé, interprétatif et les réactions agressives sont fréquentes.
Le traitement repose sur une psychothérapie associée à la prise de neuroleptiques (Netflix).
L’hospitalisation est parfois nécessaire.
[Bienveillance]
Entre 1989 et 2009, le taux de suicide a quintuplé en Corée du Sud, qui détient le taux de suicide le plus élevé parmi les pays de l’OCDE. Samsung Life Insurance (branche assurance-vie) a réaménagé le pont Mapo qui surplombe le fleuve Han, à Séoul, en ajoutant des rambardes lumineuses pour réchauffer le cœur des âmes glacées. Sur les 2,2 km de traversée, 2200 lampes s’illuminent de messages :
« Si vous avez besoin de vider votre sac, pourquoi ne pas nous parler ? »
« Nous serons toujours là pour vous »
« Comment voulez-vous qu’on se rappelle de vous ? »
« Le meilleur est à venir. »
L’ensemble a été conçu avec l’aide des psychologues spécialisés. Des téléphones, reliés à un centre d’appel et de prévention, sont mis à disposition.
Le taux de suicide sur le pont a diminué de 77 % depuis l’inauguration du dispositif.
Les commentaires sont enthousiastes.
[Concentration]
Conçues sur les conseils de neuroscientifiques, de psychiatres et de psychologues, les Auctify Specs Smart Glasses sont pensées pour limiter la procrastination, c’est-à-dire remettre à plus tard ce que l’on peut faire maintenant.
Des capteurs comme un gyroscope et un micro inclus dans les branches analysent en temps réel ce que vous voyez, tandis qu’un capteur relève votre pouls juste à l’arrière de l’oreille droite. Une fois ces informations combinées, les lunettes seront à même de vous prévenir en cas de déconcentration.
Qui n’a jamais regardé les photos du petit dernier sur Instagram pendant une réunion ennuyeuse ? Cette paire de lunettes est capable de détecter lorsque votre regard s’égare et vous le signale pour vous remettre sur le droit chemin.
Les concepteurs n’estiment pas nécessaire de porter ces lunettes dix heures par jour. Celles-ci se connectent avec une appli mobile qui permet de paramétrer les sessions anti-procrastination. Ainsi, vous pouvez régler une plage horaire ou quelques minutes pour vous concentrer sur votre tâche et éviter de répondre aux sollicitations de votre entourage ou aux centaines de mails qui viennent vous déranger. Un graphique va alors montrer en temps réel vos niveaux de concentration afin de rester le plus productif possible dans votre travail, voire réviser pour vos examens.
[Enfance]
Les écrans prennent en moyenne 1/3 de notre temps d’éveil. Dans presque tous les pays, le temps d’écran des enfants dépassent les recommandations officielles (pas d’écran avant 2 ou 3 ans / 1h max jusqu’à 5-6 ans, de préférence en accompagnant l’enfant). Dans les années 1970, la TV arrivait à 4 ans en moyenne dans la vie de l’enfant. Aujourd’hui, les écrans débarquent dès 4 mois.
Les recherches sur l’impact du numérique sur le cerveau et notamment sur le cerveau des enfants se multiplient partout dans le monde. En science, il faut 20 ans pour démontrer un effet. L’arrivée des tablettes et leur utilisation chez les tout petits remontent au maximum à 7 ou 8 ans. On les a mises sur le marché avant de faire les études.
Des psychologues, psychiatres, pédiatres remarquent une augmentation de nombre d’enfants avec des troubles des interactions, des troubles de caractères (absence de limites, tendance à la frustration, colère importante, troubles du langage, langage pauvre, mal structuré voire une absence de langage), des troubles de l’attention.
Le cerveau d’un enfant de moins de 2 ans n’est pas capable d’analyser ce qui se passe sur un écran. Il est difficile pour un enfant de passer du 2D au 3D. Pour l’enfant de moins de 2 ans, des études prouvent qu’il y a une perte de l’apprentissage de 50 % entre ce qui passe par l’écran et ce qui passe en réel : c’est ce qu’on appelle le déficit de transfert. L’échange par écran interposé ne stimule pas les mêmes zones du cerveau que l’échange en direct. Pour un jeune cerveau, ce qui se passe sur un écran reste moins stimulant que la réalité. Un enfant de moins de 3 ans a peu de temps d’éveil, il doit utiliser ce temps d’éveil pour les acquisitions cognitives et sociales indispensables à cet âge.
Une étude de la Boston University School of Medicine a montré que l’usage des technologies mobiles par les mamans durant les repas réduisait de 20 % les interactions verbales avec l’enfant, et de 39 % les interactions non verbales. Problématique, cette présence-absence débouche sur une attention dégradée aux autres, qui menace l’écologie relationnelle de la famille. A force d’être quotidiennement renvoyés au fait qu’ils sont moins attrayants qu’un fil Twitter, 32 % des enfants se sentent sans importance (étude AVG technologies).
[Protection
Le logiciel antivirus Avast, gratuit, est régulièrement classé comme un des plus performants sur le marché.
Une filiale d’Avast, Jumpshot, a signé des contrats confidentiels pour diffuser les données de ses utilisateurs collectées grâce au logiciel Antivirus.
Ces informations sont tellement détaillées qu’il est théoriquement possible de retrouver l’identité de certains internautes. Même si les noms, courriels, numéros de téléphone et adresses IP sont anonymisés, les données de chaque internaute sont rattachées à un identifiant unique. Ainsi rassemblées, elles forment une source d’information sur laquelle on pourrait se baser pour identifier l’internaute.
Après la révélation de ces pratiques, Avast a annoncé la fermeture progressive de Jumpshot – et laissé entendre que des centaines d’employés pourraient être licenciés.
« Toute pratique qui compromet la confiance des utilisateurs est inacceptable », a justifié Ondrej Vlcek.
Dans un communiqué de presse, la filiale se présentait comme « l’unique entreprise qui déverrouille les données abritées dans un jardin fermé [et] fournit aux professionnels du marketing une meilleure visibilité sur le parcours du consommateur dans son entièreté ».
Sur Twitter, Jumpshot déclarait collecter « chaque recherche. Chaque clic. Chaque achat. Sur chaque site ».
Les clients de Jumpshot auraient payé des millions de dollars pour acquérir ces produits « incluant “l’enregistrement de tous les clics” [All Click Feed], qui traque de façon extrêmement précise le comportement des utilisateurs, leurs clics, et leurs mouvements sur [un site Internet précis] ».
Dans une lettre ouverte où il détaille les modalités de la fermeture de Jumpshot, le président-directeur général d’Avast Software, Ondrej Vlcek, a tenu à souligner que la collecte de données s’était toujours faite « dans les limites de la loi ». Tout en précisant que, « du fait de la nature changeante des menaces qui planent sur les internautes, nous nous concentrerons sur l’innovation et l’amélioration de nos solutions au bénéfice des utilisateurs et de la protection de leur vie privée ».
Avast Software n’a toutefois pas, pour le moment, pris l’engagement d’effacer les données collectées dans le passé.
[Sécurité]
Des programmes informatiques, pilotés par des intelligences artificielles, soumettent les contenus suspects à des modérateurs humains, qui doivent prendre la décision de les bloquer le plus rapidement possible.
Beaucoup se plaignent que les règles sur ce qui devrait être supprimé ou non ne soient pas claires, et s’estiment stressés et surchargés.
Facebook définit le discours haineux qu’elle sanctionne grâce à la formule : « catégorie protégée + attaque = discours haineux ».
Cette formule peut être précisée : « PC + PC = PC », alors que « PC + NPC = NPC ».
En clair, l’association de deux catégories protégées forme une catégorie protégée. Par exemple, les « femmes irlandaises » regroupent les catégories « nationalité » et « sexe » ; elles sont donc protégées. Il est interdit d’écrire que « les femmes irlandaises sont stupides ». En revanche, les adolescents irlandais ne le sont pas, car la catégorie « adolescent » n’est pas protégée. Il est donc possible de dire du mal des adolescents irlandais.
Orientation sexuelle, origines ethniques, sexe, genre, religion, nationalité, handicap ou maladie entrent dans le cadre de ces « catégories protégées » (PC), ce qui était déjà indiqué en clair dans les « Community Guidelines ». D’autres catégories ont le droit à une certaine protection : en fonction de l’âge (les seniors, les jeunes), en fonction de l’emploi (enseignants, docteurs, chômeurs…), du statut social (riche, pauvre, classe moyenne…), de l’apparence ou encore de l’appartenance politique.
Ces règles ne cessent d’évoluer. Ainsi, sur Facebook, il est possible d’insulter les migrants, mais pas les musulmans, qui sont protégés. Les migrants, eux, appartiennent à une « catégorie quasi protégée ». Ainsi, des messages haineux envers les migrants peuvent être autorisés sous certaines formes. Il est par exemple acceptable, selon ces règles, d’écrire que « les migrants sont sales », mais pas que ce sont « des saletés ».
Il est aussi précisé que si les membres d’un groupe religieux sont protégés, la religion elle-même ne l’est pas. La même règle vaut pour les pays, qui ne sont pas protégés, contrairement à leurs habitants. Ainsi, il est possible d’attaquer l’islam ou le christianisme, mais pas les musulmans ou les chrétiens.
De plus en plus de modérateurs font part d’importants problèmes psychologiques, à cause de leur exposition fréquente à des contenus choquants, comme des images de torture, de meurtre ou pédopornographiques.
Dépression, crises de panique, cauchemars, et même « hallucinations visuelles »… Un modérateur de Microsoft affirme dans sa plainte être mal à l’aise avec les enfants, dont son propre fils, dont la présence lui rappelle « les violentes agressions contre les enfants dont il a été témoin ». Un autre se serait vu conseiller, après avoir exprimé son malaise auprès de l’entreprise, d’« aller se promener » ou de « jouer à des jeux vidéo » pour se distraire. Les plaignants assurent que Microsoft ne les aurait ni prévenus ni préparés aux dangers de ce type de travail.
L’entreprise a répondu à ces accusations dans un communiqué transmis à plusieurs médias. Elle affirme que les personnes travaillant dans cette équipe ont accès à un « programme de bien-être », comprenant des rendez-vous réguliers avec des psychologues.
« Microsoft prend au sérieux sa responsabilité de retirer et signaler les images pédophiles partagées sur ses services, ainsi que la santé et la résilience des employés qui effectuent ce travail important. ».
L’entreprise explique que des technologies sont employées pour « réduire le réalisme des images », en les floutant et en les passant en noir et blanc par exemple, dans de petits formats. Elle assure aussi que les modérateurs ne peuvent pas travailler avec leur ordinateur personnel et qu’ils sont, s’ils en expriment le souhait, assignés à d’autres postes.
Les modérateurs seraient payés « juste au-dessus du salaire minimal ».

Carnet d’ex-ploration (In Cookies Team & notes marginales de Marie-Laure Hée (octobre 2020-janvier 2021))

[L’atelier7]

« Il est humain !

C’est faire l’expérience d’une situation qui n’est pas découpée en cases, en projets, mais où l’on crée des liens, on construit, on évolue entre ces différentes dimensions. L’atelier ouvre un espace esthétique d’expérience, où une cohérence humaine de travail non sectorisée va pouvoir se développer, produisant ainsi à travers les matières travaillées, non seulement des formes concrètes, mais aussi des sens qui nous construisent et nous transforment. »

Marielle Magliozzi, Art brut, architectures marginales : un art du bricolage8

« Dans l’art du bricolage, l’indétermination, l’incertitude, l’aléatoire, la contingence, le hasard, le chaos sont des éléments constitutifs ».

Hugues Bazin, Art du bricolage, bricoleurs d’art9

Un process pour partager parfois nos réflexions (Marie-Laure Hée & Raphaël Sevet)
# prendre 10-15 mns à la table pour écrire chacun·e,
avant de partager par un tour de table :
29 juin 2020 : quelle question nous posons-nous?
21 octobre 2020 : quelle forme prend ma récalcitrance à la traçabilité numérique?
21 octobre 2020 : quels sont nos intraçables? quels sont les intraçables du labo?
pourquoi
comme ça?
pour, à l’horizontalité de la table, prendre le temps de réfléchir,
pour prendre le temps d’écrire,
pour ne pas se contaminer et se laisser contaminer,
pour s’écouter,
pour garder des traces de nos réflexions,
&
ça repose des discussions!

Process pour partager articles, ouvrages sur la traçabilité numérique, films, émissions, etc. (Marie-Laure Hée, Céline Maufra & Raphaël Sevet)
# Collection de citations sur le sujet.
# Collecte d’articles et après l’envoi de mails (mars 2019 à juin 2020), constitution d’un drive « in cookies project » (juin 2020 à octobre 2020) pour partager articles, liens, etc.
remarque :
choisir des citations incisives et des textes décisifs,
saisir des opportunités durant le travail à la table pour proposer des réflexions sur ces lectures.

Un process pour des productions textuelles
# prélever des zestes
et/ou se cookizer & etc (Marie-Laure Hée)
à partir du 2 juin 2020
auto-portraits aux spams,
écrire en direct un persona à partir de la visite d’un site (par exemple, le guide du survivaliste),
écrire des listes (par exemple, rentrer dans l’entonnoir des politiques de confidentialité),
écrire mes interactions avec l’ordinateur,
écrire en direct à partir des requêtes et suggestions du moteur Google.
pourquoi comme ça?
pour commencer de manière ludique,
(pour sortir des concepts et des textes philosophiques),
pour entrer dans la thématique avec ses propres mouchards,
pour voir ce qui, de nos traces, nous revient dans la figure.
problèmes du zesting
la jubilation initiale peut masquer les limites de l’exercice,
s’il est ouvert et ludique, le protocole est cependant insuffisamment précis.
&
au plateau, ces matériaux posent le problème de la présence des ordinateurs!
éventuellement aussi d’un sous-éclairage?
à discuter!
suggestions
préciser le protocole,
ajouter une intention, une couleur,
donner des contraintes plus déterminées pour produire de la tension.

Un autre process pour des productions textuelles
# Facebookiser (Georges Campagnac)
Aller sur un profil Facebook et composer un portrait en piochant dans les publications d’une personne, sa bio, vidéos, lieux, sport, musique...mentions j’aime, événements… et de manière arbitraire reconstituer un portrait avec toutes les ramifications possibles.
remarque
en général et suivant les choix faits, les personnes ne se reconnaissent pas mais il leur semble connaître la personne dont il est question!

Un process pour proposer une forme
# prendre 15-30 mns à la table pour imaginer une proposition scénique
et écrire chacun·e, avant de partager par un tour de table.
3 juin 2020
« On joue après-demain. On part des matériaux qu’on a. Quelle convocation du public et quelle forme scénique on pourrait imaginer? Quels matériaux manquent? »
pourquoi
comme ça?
pour se donner la liberté chacun·e de proposer une hypothèse formelle
avant d’en discuter.
problèmes
rencontrés
nous en sommes resté·e·s là,
nous n’avons pas expérimenté les propositions,
nous n’avons pas procédé à une démarche réflexive sur les matériaux et les matériaux manquants,
et surtout nous n’avons pas décidé d’une hypothèse formelle à partir de laquelle produire de nouveaux matériaux plus déterminés.

Un autre process pour des productions textuelles
# écrire le journal de la paranoïa (Charles Robinson)
sur un drive entre le 16 septembre et le 19 octobre
donner un titre en guise d'entrée thématique, composé d'un simple nom,
viser entre 5 et 10 lignes,
chaque texte doit contenir au moins une information,
éviter jugement et commentaire à cet endroit pour privilégier les faits bruts,
frôler l’inquiétude.
pourquoi comme ça?
pour faire quelque chose de nos lectures d’articles de journaux,
pour éviter de passer du temps à la table à se raconter nos dernières inquiétudes,
pour se proposer des matériaux possibles pour des improvisations,
&
comme les articles sont synthétisés, ça fait sérieusement gagner du temps à ceux qui ne lisent pas!
difficultés
l’embarras du choix!
problèmes
rencontrés pour une restitution au plateau
chercher à éviter l’illustration,
texte souvent en voix off.

Process d’échauffement
# exercice Feldenkreis
(Catherine Beilin)
9 septembre 2020
1ère partie :
Les pressions à 2.
Par 2, une première personne s’allonge sur le dos, la personne qui dirige l’exercice fait faire une visualisation d’abord de sa propre respiration puis des appuis dans le sol de chaque partie de son corps en partant des talons jusqu’au sommet du crâne, simplement une observation sans rien modifier.
Ensuite la seconde personne commence à agir sur l’autre en exerçant des pressions avec ses mains sur différentes parties du corps de l’autre ; être attentif à : comment je donne mon poids, être précis sur les parties sollicitées pour donner une information claire à son partenaire, ne pas changer le poids donné en cours sur une pression, varier les temps de pression et la charge donnée, à chaque changement de pression .
Ensuite engager différentes parties de son corps pour donner son poids dans le corps de l’autre.
Temps d’exploration au moins 30/40 minutes par personne.
Une fois l’exploration terminée, de nouveau visualisation de sa respiration et de ses appuis dans le sol guidé par la voix de la personne qui dirige l’exercice, toujours sans rien modifier.
Ensuite la personne au sol, à son rythme et avec le moins d’effort possible en se servant de ses appuis dans le sol, va s’asseoir puis ensuite se lever et faire quelques pas dans l’espace pour apprécier sa nouvelle verticalité et son rapport au poids et à l’espace.
Ensuite inverser les rôles.
Philosophie à adopter : être partisan du moins d’effort possible, prendre conscience de sa respiration, de son corps dans l’espace, appréhender le corps de l’autre comme une masse qui se dépose.
2ème partie
Tous dans l’espace debout, déplacements avec cartes cumulables au fur et à mesure.
Les cartes :
1. Je suis à un point A je vais à un point B
2. Je suis à un point A je vais à un point B, en cours de route je change d’avis et je vais à un point C
3. Parallèles
4. Passer entre deux personnes
5. Silence
6. Être dans les pas de l’autre
7. Assis debout couché
8. Être dans la même forme que
9. Avant pendant après
10. Paysages
11. Danser
12. Tomber
13. S’embrasser
14. Se repousser
La personne qui dirige l’exercice donne les cartes au fur et à mesure que les acteurs danseurs évoluent dans l’espace, les cartes sont cumulables selon la volonté de chacun.
Développer l’écoute de soi et des autres dans l’espace à chaque instant, en essayant d’aiguiser sa conscience sur ce qui est en train de se faire et défaire à chaque instant sur le plateau, ne pas chercher à raconter une histoire.
Note non marginale
C’est un exercice crucial pour ne pas rester à table, pour être avec les autres et pour repartir du corps.
Les activations du jeu, de l’espace et les propositions sont tout autres après ce type d’exercice.
Vérifié.
Certifié.
Frise des états émotionnels
(Laurent Frattale)
entre le 19 et le 23 octobre 2020
Recensement des états émotionnels de chaque membre de l’équipe deux fois par jour, matin et après-midi. Le recensement est binaire, positif = rond rouge, négatif = rond noir. Pas d’autre possibilité de réponse. Élaboration d’une frise puis analyse des données et élaboration de tendances sur la semaine.
Développement du protocole : création.

Protocole d’auto-surveillance
# captation subreptice
(Raphaël Sevet)
se filmer soi-même, pendant le travail et les discussions à la table, avec la caméra de son ordinateur portable 10 secondes puis 25 secondes puis 1 minute.

Protocoles de jeu au plateau
# exercices d’improvisation avec injonctions
(Laurent Frattale)
28 juin 2020
un actant, 3 injoncteurs et 10 injonctions
l’acteur ou l’actrice ne sait pas ce qu’il ou elle va faire et est juste préoccupé·e par le fait d’être dans l’instant.
les 3 injoncteurs inventent 8 injonctions.
les injoncteurs s’assoient sur 3 chaises séparées, ils sont entre le public et l’acteur.
2 injonctions sont toujours les mêmes :
1- X fait son entrée
10- X fait sa sortie
les 8 autres injonctions servent à débloquer l’imaginaire de l’acteur. il doit les intégrer à son improvisation, à son jeu, sans regarder les injoncteurs.

Voici une liste loin d’être exhaustive des injonctions possibles :
X se dé-confine
X se déshabille
X dit la vérité
X est dans le cloud
X ne se reconnaît pas
X compte ses listes
X change d’identité
X a des chaussures trop petites
X fait du sport
X a faim
X tente un exploit
X rêve
X se souvient d’une chanson
X se sent sale
X découvre le seuil
X oublie son nom inscrit sur sa ceinture
X a besoin d’amour
X rampe
X a froid
X a chaud
X balance entre deux gestes
X mange ses cookies
X se sent surveillé·e
X saute dans le darknet
X ne digère pas
X a mal aux pieds
X parle à son ventilateur
X se réinvente
X compte les noms des nuages
X se perd dans la marmite identitaire
X efface ses traces
X se demande quelle est sa valeur
X a des démangeaisons
X se re-confine

problèmes rencontrés
les performances proposées étaient fortes mais nous n’avons pas suffisamment cherché à raccorder les injonctions à la thématique et à la problématique du labo pour refaire les exercices d’improvisation dans un autre cadre et selon de nouvelles contraintes.
suggestions
ne pas se laisser embarquer dans des discussions sur la performance et la performativité,
articuler l’improvisation initiale ou les injonctions à la thématique de recherche,
& zester.

# jeu du simultané (Georges Campagnac)
8 et 9 septembre 2020
1 personne dit ou lit un texte, un texte politique ou une liste (c’est bien les listes!!!) de cookies, entre 3 et 4 personnes (n’étant pas présentes au départ) se suivront 1/1 pour DIRE ce texte ou cette liste en simultané, et ainsi de suite jusqu’à la dernière personne…….,
à chaque passage, nous remarquerons que le texte disparaît et en devient incompréhensible.
difficultés & suggestions :
essayer!
ré-essayer!

# tentative de profilage à partir d’un jeu de 52 photos (Joël Fesel)
8 et 9 septembre 2020
faire défiler une cinquantaine de photos en 1 minute ou 2 max
deux acteurs : un acteur donne des mots que les images lui inspirent
à la fin du temps, l’autre acteur (dos à l’écran) donne un profil de la personne avec, par exemple des propositions d’objets marchands et de marques qui pourraient l’intéresser.

# barre de recherche google (Charles Robinson et les comédien·ne·s)
29 juin 2020 puis reprise en septembre et octobre
Cinq ordinateurs ou téléphones. Barre de recherche google. Un meneur propose un mot ou une lettre. Chacun écrit la lettre ou le mot sur la barre de recherche, et lit à haute voix une des propositions données (surtout si elle est différente des autres) ; le meneur lance un nouveau mot ou une lettre et c’est reparti pour un tour.
En parallèle, une personne écrit tout ce qu’elle retient de ce qu’elle entend. Au bout des 20 requêtes lancées par le meneur, la personne qui a écrit restitue le texte en le rendant le plus vivant possible.
Variante : on peut faire deux tours sur le même mot, on peut donner une lecture d’essence tragique,

Exemples de textes :

Putain ça marche pas jeanluc moudenc
Jennyfer ?
Pffft
Alors, ce serait une sorte de poème jeep.
je te promets
en haut en haut en haut
?
C’est pas ce que j’avais avant
et tu es toujours dans ?
titre
Un jeu gratuit
c’est quoi ce bordel ?
je survivrai à un autre homme que mon copain
titre

je te l’envoie
Je désire jean-luc moudenc
je vous remercie
Je cherche le ramadan
je te joins google au courant
ma différence convaincrait

t’en as beaucoup toi
on te voit pas
ben voilà À 100 %
avec un j dans un rapport de stage qui craque
michel fugain symbolise arthrose
je
rencontrer Marie remercie la bienvenue
je veux que tu ne sois pas la mienne
réunit le numéro également de Joyce ? le numéro de merde ? le numéro d’aide à Bordeaux ?
Merde
Les jaloux nous analysent Jésus
je ne sais pas qui tu es Céline Dion
je sais que je ne sais rien
geyser que je ne sais rien de tes dernières vacances au Cap d’Agde, Marco
je sais qu’elles ne sont pas majeures
mon homme pas bien
nœud gordien plein de larmes
je ne mens pas
je ne meurs pas avec toi ce soir
je ne me suis pas relu
Jacques dans le vide, majeur en l’air
jamais la sécu
accélère sa calèche
quand
un sifflement
pourquoi ?
un bruit ?
tous les yeux sur Jacques ?
un rugby pénétrant de l’insignifiance
fait naître et mourir
ah ouais

problèmes rencontrés & suggestions :
être à l’écoute pour relancer au bon moment,
accepter de déjouer la place de « l’auteur », qui n’est pas dans le moteur de recherche google mais à la fin des boucles requêtes-suggestions,
ne pas craindre les requêtes minimalistes, du type « ent » ou « j’ ».

# Recherche chorégraphique à la manière de Julien Prévieux (Joël Fesel et les comédien·ne·s)
20 octobre 2020
1 et 0
Après avoir vu les vidéos de Julien Prévieux, l’envie est née de faire quelque chose sur le plateau qui montrerait comment des corps peuvent être traversés par les gestes liés à la navigation internet, l’utilisation des réseaux sociaux ou à l’écriture quand les claviers auront disparu.
7 personnes
Diverses recherches chorégraphiques :
Une personne réalise des gestes sur son ordinateur, les autres sont physiquement connectées à ses différents gestes.
Déplacement dans l’espace en suivant et parlant différents codes numériques : rencontre et uniformisation.
Un des participants a traduit par le site de paulschou le texte “Agriculture” du Journal de la Paranoïa en langage informatique.
Il y a les traductions en langage informatique: BINARY, OCT, HEX, base32, base64, ASCII85, CHAR/DEC, TEXTINFO.
Chacun colle sur son avant bras le petit texte de traduction, qu’il doit lire le bras levé à la hauteur des yeux.
Improvisation :
Chacun entre et se déplace sur le plateau en lisant son texte, celui qui a le 1 et 0 attend que les autres soient tous rentrés, il commence à dire son texte en anglais “one zero” avec une geste pour one (pouce levé) 1 geste pour zéro (faire un zéro avec le pouce et l’index), les autres l’entendent et petit à petit vont être contaminés par le geste et le texte, jusqu'à se retrouver face au public avec les mêmes gestes et le même texte dans une tentative pédagogique.

Process for One Shot (Joël Fesel et Georges Campagnac)
entre le 20 et le 23 octobre 2020
positionnement d’une caméra dans un espace réduit, boîte noire mise en lumière,
proposition de création vidéo de 3 minutes maximum.

Protocole pour jouer et proposer une forme à partir du journal de la paranoïa (Louise Tardif)
entre le 19 et le 23 octobre 2020
Routine de chauffe de jeu, une fois par jour.
Répartition en groupes de 3 à 4.
Choix d’un ou de plusieurs textes du journal de la paranoïa.
Création collective de formes théâtrales brèves.
Temps de mise en place = 45 mns.
Contrainte : avec ou sans présence d’un écran.
… D’autres productions textuelles ont été partagées mais sans que les protocoles aient été explicités.
Quant aux performances proposées par les un·e·s et les autres en dehors du cadre des protocoles déjà définis (par exemple, exercices d’improvisations avec injonctions, propositions de formes à partir d’articles du journal de la paranoïa), les protocoles en sont restés implicites mais on pourrait aussi affirmer que la performance échappe parfois au protocole!
D’autres exercices ont été expérimentés :
# l’exercice du banc de poissons proposé par Karine Monneau
# l’exercice de la marche avec déplacement du centre de gravité proposé par Marc Ravayrol
# l’exercice du choeur de pingouins sur la banquise mis en oeuvre par Karine Monneau
& différentes propositions d’activation de l’espace.
D’autres exercices ont été conçus et proposés par Georges Campagnac mais n’ont pas été expérimentés :

# Maître-esclave et ou plus….
Improvisation à une personne autour d’une et-ou plusieurs schizes dans un même corps. Nous sommes les deux ou plus en UN.
Le scénario: nous venons sur scène parler d’un produit ou autre, en le vantant, en en faisant l’apologie, en le chantant, l’adressant à une personne (du public) à qui cela pourrait plaire forcément, L’esclave n’étant pas en accord avec son maître pour diverses raisons (autre chose à vanter / refus de jouer ce jeu / choix des adresses…….)
Montrant ainsi la folie et nos choix à faire : Je refuse / J’accepte !
PAS EXPÉRIMENTÉ !

# Raconter l’Histoire de Sa Vie :
J’aime / J’aime pas, sur qui je suis ou ce que je suis.
Improvisation 2/2 ; l’un se raconte à l’autre en un temps donné (maximum 5 min) avec une liste de choses qu’il ou elle Aime en incluant le pire de ses désirs et le plus honteux…. puis n’aime pas ; et on inverse….
Puis en adresse au public, les 2 étant présents sur scène, improvisation de ce qui reste des listes, l’un faisant l’apologie, l’explication, le portrait sensible de l’autre.
Et ensuite l’un va réinvestir, ré-improviser son histoire racontée par l’autre en pointant les éléments qui ne sont pas de son désir.
PAS EXPÉRIMENTÉ !

# Textes en Boucle:
Faire bugger un texte politique, publicitaire, voire des notices tutorielles.
L’emballement de la machine...ici humaine.
PAS EXPÉRIMENTÉ !

# Les Marcheurs Avec Anomalies :
Improvisation de groupe. Où nous marchons dans l’espace comme des citoyens consommateurs (trois marches du citoyen: 1. bras et jambes exagérés / 2. la marche petits pas, bras le long du corps / 3. la marche normale… ou autres marches suivant la créativité)
puis de temps en temps pas de manière compulsive dans un premier temps adresser aux regardant des gestes correspondant à nos possibles achats récents ou futurs à faire machinalement comme des tics et qu’il y en ait de plus en plus comme un trop plein visuel.
PAS EXPÉRIMENTÉ !

Matériaux textuels

Portraits & textes intimes

Ctrl C ctrl V (Élise Van Haesebroeck)

« Cliquer. Avancer la main droite le plus rapidement possible. Avancer la main et cliquer. Fermer. Faire disparaître.
Surtout ne pas lire.
Avoir ainsi la certitude de ne pas s’égarer
De continuer à avancer sans embûche Surtout ne pas détourner le regard Surtout ne pas se laisser distraire Nouveau surgissement.
Interruption de la pensée. Frontale. Autoritaire
Tenter de résister. Avancer la main droite. Hésiter un court instant. Choisir CTRL C / CTRL V
S’accorder juste un petit détour
Copier, coller, superposer, agglomérer
Mais surtout ne pas perdre le fil. Ne pas divaguer.
Secouer la tête de gauche à droite, se ressaisir.
Approcher son visage de l’écran.
Se persuader que c’est encore bien moi qui écris.
Ne pas s’éloigner davantage
Se détendre. Relâcher la pression. Se rassurer.

Se dire que ça avance. Plus rien ne se déploie mais ça avance. Ça se remplit (Raphaël Sevet)

adikteev/emoteev
adobe
advertising cloud
adyoulike sa
alliance gravity
data media
bidswitch gmbh
blis media limited
captify technolgies limited
comcast international france sas
criteo sa
digiteka technologies
digi trust/IAB tech lab
district m inc.
eyeota pte ltd
fusio by s4m
gamned groupM uk limited
id5 technology sas
improve digital bv
index exchange. inc.
intent media. inc.
invibes group
iponweb gmbh
justpremium bv
keymantics
ligatus gmbh
live ramp. inc.
lotame solutions. inc.
mediamath. inc.
mediarithmics sas
nano interactive gmbh
nextroll. inc.
nielsen marketing cloud
numberly
openx
oracle data cloud
outbrain uk ltd
pocketmath pte ltd
proxistore
publicis media gmbh
pubmatic. inc.
pulsepoint. inc.
rakuten marketing llc
rythmeone llc
rich audience
roku dx holdings inc.
salesforce. com. inc.
scene stealer limited
simplify holdings inc.
sirdate
sizmek
smart adserver
smartclip europe gmbh
smile wanted group
spotx inc.
sublime
taboola europe limited
teads
teemo sa
temelio
the apex gumbo
the kantar group limited
the rubicon project. inc.
the trade desk
timeone
tradelab
triple lift. inc.
venatus media limited
verizon media emea limited
vibrant media limited
yiedlab ag

je m’informe (Marie-Laure Hée)

je m’informe
je définis mes paramètres
je découvre
je définis mes préférences
je profite
je suis responsable
je m’inscris
j’adhère
je sélectionne
je refuse ou j’accepte
je choisis
j’accepte
je fais confiance
je synchronise mon compte
je suis personnalisée
je donne l’autorisation
je n’ai rien à cacher
je consens
je suis libre
j’autorise
je valide

Mon espace personnel est prêt ! (Raphaël Sevet)

Mon espace personnel est prêt !
Je peux activer mon nouveau compte
j’adopte le plan zéro rides
Je viens d’adhérer au service
J’ai choisi de profiter de l’offre
Je découvre l’introspection guidée par la musique, j’espère que j’arriverai, le temps de l’écoute, à me promener dans les images engendrées par ma créativité.
Je peux accéder à mon espace client
Je covoiture et cela me réjouit
Je reste là où je suis
L’énergie est mon avenir
J’en profite
Je peux modifier mon code d’accès - Je n’hésite pas à les contacter
on me confie une mission humanitaire et sociale dans mon pays
je mets le sérum anti âge 100% naturel - je craque
Merci de ma compréhension et à bientôt
On me remercie pour la fidélité et la confiance que j’accorde
I Update My Profile
On m’attend du 13 au 20 juin 2020 au Habana TV 4 personnes
J’espère que moi et ma famille sommes en bonne santé
1 mois offert - vite j’en profite !
Mon visage présente de nouvelles imperfections : peau sèche, teint terne, rides marquées ?
du 25 mai au 7 juin inclus c’est le moment de prendre soin de nos mamans.
code promo : maman
j’en profite
Je l’adopte

Je suis un petit coin de paradis (Céline Maufra)

Je suis....
Un petit coin de Paradis
Quel que soit le nom qu'on me donne, l’horizon azuré me tend les bras pour des moments de jeux en famille qui fleurent bon les souvenirs de toute une vie !
Toujours prête à voyager près géographiquement et loin mentalement !
Un petit souvenir récent qui en dit long sur moi :
Parce qu'en ce moment de confinement, on ne pouvait pas aller plus loin que le bout de son jardin… je me suis dit pourquoi ne pas aménager un petit coin de paradis ? Un tipi pour les petits et les voilà qui s’imaginent au cœur de la jungle. Une guirlande lumineuse, des photophores, des gourmandises et nous voici plongés dans l’ambiance guinguette.
Je serai plutôt du genre
Good vibes only
Extracteur de jus
Cure l'Aloe vera
Barbecue solaire
Lunch box et gourde en verre
Yaourt végétal DIY
Produits Weleda
Germoir à graines
Les cadeaux faits maison
Mon style ?
Biotiful
Bohemian like you
Romantique, féminin et décontracté j'adopte le style matières fluides aux imprimés fleuris et silhouettes vintage avec de nouveau print iconique.
Ma wishlist post confinement ?
Sans manche et ceinturée en popeline marine,
parfaite pour retourner au bureau ;
courte, ultra légère et rouge vibrant pour rayonner en terrasse ;
Je suis toujours à 2 doigts de louper le train. On me rappelle souvent à l'ordre : vite plus que quelques heures / last chance / C'est maintenant / Let's go !
Ce n'est pas pour me vanter mais on dit que j'ai bon goût puisque je partage avec de nombreux utilisateurs la préoccupation des WC Tegels / vélo mural / du plancher peint ou des coupes sur cheveux gris.
On m'interpelle régulièrement et on me pose des questions complexes du genre : plutôt gris tourterelle ou couleurs acidulées ?
On me remercie très souvent de ma fidélité.
On est content de me retrouver, de partager avec moi une passion pour le design.
Nice to see you again !
Et parce que ma fidélité est précieuse, il a été décidé de prolonger mon adhésion au Club Nature & Découvertes
jusqu’au 30/09/2020
C'est bientôt mon anniversaire !
Et pour cette grande occasion, on m'a fait une petite surprise que je vais vous révéler... j'aurai le droit à une journée du 29/05/2020 au 20/06/2020 pour doubler mes points fidélité lors de mon shopping à la Parapharmacie Lafayette !
J'accepte !

Jai honte (Louise Tardif)

Pardon,
J'ai honte
Je le disais encore récemment à ma psy
Mais oui,
j'ai honte de mon moi numérique
Je sens que je laisse tout à l'abandon
Je ne soigne pas mon image virtuelle
Et ça me provoque un malaise vous voyez
J'ai peur qu'on voit que je suis dépressive
Mais je ne peux pas m'en cacher je veux dire
J'ai 2453 mails dans ma boîte de réception dont 999 non lus
Je n'ai pas changé ma photo de profil facebook depuis, en fait je ne l'ai jamais changée
Je ne trie pas mes amis sur facebook
J'ai honte que des amis puissent faire des liens avec ma tante qui ne publie que des photos de chat
Je suis envahie d'une angoisse sociale quand je passe plus de 10 min sur facebook, de fait je suis très lente dans mon apprentissage
Je ne sais pas bien l'utilisation, les codes
Ça demande un entretien, je le sais, je les vois agir
Je veux dire, je sais que c'est une partie de moi
Je ne laisse jamais d'avis sur blablacar
Alors que tous m'en laissent
Alors blablacar n'est pas content et me refuse de lire les avis qu'on laisse sur moi
Et je comprends
Je ne participe pas au social virtuel
Alors qu'il existe, je veux dire, je connais son importance
Pardon, j'ai honte
Je sais que cet état quoi ? Léthargique ? Cette sorte de coma social virtuel renvoie une image de moi de dépressive
Et je le dis à ma psy, j'ai peur de renvoyer une image de dépressive
Vous comprenez ?
Je sens que ça ne m'aide pas à me tirer vers le haut
Cette image de handicap virtuel
Quand tout le monde fait l'effort
Soigne ses paramètres, met à jour son compte
Je suis dans un laisser-aller, je sens que je me laisse couler
J'ai honte, pardon
Je vais me reprendre, promis, je vais liker les posts pour être plus visible et être à mon tour likée
Je ne peux pas attendre toute ma vie et ne jamais être likée
Je veux dire, je ne peux pas rester toute ma vie dans cette angoisse de l'ignorance des autres
C'est un traumatisme d'enfance
Mais ma nouvelle thérapie comportementaliste est en train de porter ses fruits
Et je sens que je vais bientôt réussir à poster à mon tour une photo ou une vidéo sans éprouver de sueurs froides, sans avoir envie de vomir
Je vais y arriver et ça se passera bien, et je vais reprendre vie
Je ne dois pas comme ça tout le temps me déconnecter
Je le sais
J'apprends à me détendre et bientôt je vais reconnecter avec le monde et les gens
Bientôt

Écoute, je suis là toute petite (Karine Monneau)

Soupir
Je suis là, je suis toute petite, je t’attends, je suis à ton service. J’attends ton désir, identifie-toi et je serai là, gardant en mémoire, pour toi toutes tes envies, tes désirs, tes élans de curiosité.
Tu manques de curiosité ? Je peux t’en offrir, mes possibilités sont infinies, j’en ai à revendre.
Tout ce dont tu n’as pas encore rêvé, je peux te l’offrir, sers-toi de moi.
Je te connais, j’ai des relations, je peux t’aider
Tu aimes chiner ? faire des rencontres ? voyager ? lire ? jouer au scrabble ? regarder des séries drôles et tellement intelligentes ? Acheter des vêtements deuxième main ? prendre fait et cause pour les femmes battues, médecins sans frontières, les droits LGBT ? Tu aimes cuisiner ? t’offrir du CBD, je peux te montrer des contenus appropriés,
je connais un petit brocanteur so vintage qui possède dans son catalogue les chaises que tu as achetées il y peu chez un concurrent, il a la table qui va avec ; je connais un gîte très sympa au pied du Marboré, je connais la sublime plage de Mont Choisy à l’ile Maurice. Si tu avais cliqué…,
Je suis utile ! Laisse-toi guider
Je te connais, j’ai des relations, je peux t’aider
À chaque fois que tu accèdes à une page, je reviens vers toi, grâce à moi tu découvres la liste de tes préférences, même si tu n’en as pas, je te redonnerai le goût de la vie !
Tu peux me donner tous les noms : id=abc, c…tierces parties Setx-Cookie ou plus simplement Mnémosyne
Je peux t’aider à établir ton profil, matcher avec qui tu veux ! Alors le monde peut s’ouvrir à toi !
Ta vie privée ? je suis ton journal intime, ton journal caché, ton miroir, je m’offre à toi.
Reste avec moi, je ne suis pas contre toi, je suis avec toi. Clique clique clique

j’attends le résultat (Marie-Laure Hée)

je mets du papier alu autour de mes doigts de pied et je regarde le résultat
j’opte pour la lactofermentation et j’attends le résultat
je me brosse le nez au dentifrice
je verse du liquide vaisselle dans les toilettes et je regarde le résultat ça change tout
je profite des meilleurs tarifs pour ma mutuelle
je donne des oeufs au plat à mon chien tous les matins
je fais refaire ma toiture
je réalise 45% d’économie sur ma mutuelle
le coût des implants dentaires me surprend
j’ai mis de la farine au pied de mes tomates
je suis étonnée par le coût des services de plomberie à Toulouse
je mesure la longueur de mes doigts et je regarde le résultat
j’achète une maison au calme avec piscine privée
je mange 5 dattes par jour et j’attends le résultat
j’ai acheté 43 palettes en bois mes voisins pensent que je suis folle j’attends le résultat
non je n’ai pas de jumelle
je fais fructifier mon argent
j’ai mis une caméra dans la chambre de ma fille et je regarde le résultat
j’ai fait un saut dans le passé
j’ai comparé les 30 ponts les plus dangereux au monde
je passe des oignons rouges sur mes mains et je regarde le résultat
je me prépare à la canicule
je choisis mon masque lavable
je refroidis mon téléphone portable avec du papier alu et j’attends le résultat
je lave mes cheveux avec du coca cola

Je suis tatoué (Georges Campagnac)

Je suis tatoué, je mange des salades composées, je porte des tee shirts Dragon Ball Z, je fabrique et couds des masques sanitaires anti covid 19 au bord de la piscine, tout en écrivant à ma mère sur une belle carte postale à tournesol en lui offrant un pack bougies original à 39,99 euros pour la fête des mères,
Je change souvent le fond d’écran de mon téléphone, de mon pc, de ma tablette.
Je signe des pétitions portant haut et fort des revendications légitimes soulevées par la crise sanitaire.
J’apporte ma contribution à la lutte contre le racisme et les violences policières, je me mobilise en mémoire de George Floyd.
Je propose plein d’activité ludo éducatives pour accompagner « l’école à la maison » de ma fille.
J’utilise Testo Boost pour décupler ma virilité, car j’ai plus de 55 ans et j’ai de sérieux problèmes érectiles.
J’ai de vilaine toiles d’araignées sur les jambes appelées varices.
Je commande des produits SMOBY car ces jeux sont fabriqués à Arinthod, une petite ville commune du Jura où je suis parti en colonie de vacances en 1972 ou 1971 ou…
J’ai offert à ma mère un sac hydratation trail running de 5 l, noir bronze Evadict pour l’anniversaire de ses 84 ans.
Je dit Oui aux repas de famille, aux retrouvailles entre amis, Oui aux anniversaires rattrapés, aux visites surprises, ou aux week-ends improvisés,
Oui aux examens à fêter, à ces bons moments qui nous ont tant manqué.
Bref, oui à tout ce qui nous éloigne de chez nous et nous rapproche de ceux qu'on aime.
Je repense à voyager à nouveau ! Je rêve d’une escapade d'une journée ou d’explorer la France pendant l'été ! Ces rêves peuvent devenir réalité très bientôt ! Alors, quoi de mieux que de redécouvrir la France en voiture ? (en respectant bien sûr toutes les directives du Gouvernement) Tout en pensant qu’il n'est pas nécessaire d'aller loin pour voyager. Peut être commencer par explorer des destinations proches de chez moi à l'occasion d'une escapade détente dans un gîte cosy ou dans une maison de vacances au plus près de la nature.
J’évite les déceptions et je reste flexible.
Pour protéger mes yeux en toute circonstance, je suis un programme d'accompagnement « EyesAt Home» qui me permet de préserver ma vue chez moi. J’ai pour amis Olivier Ruffnak, Philippe Beunat,Isabelle Simeu, Catherine Bader, Christelle Carrion-Rimet, Christophe Graf, Cristophe Sage, Laurent Fichot, Marie Ange François, Pascal Pinet, Patricia Jasicki, Sylvie Remont, Véronique Boivin, Nathalie Malfroid, Virginia Almendros, Yves Naudin….
Pour m’accompagner et prendre le temps, Tété a concocté pour moi le meilleur de ses reprises du confinement et Slow lance une gamme d'infusions pour me détendre. Les Sportives nous remettent au sport, et la Feuille de Chou vous emmène en voyage, autrement. J’adopte une alimentation cétogène. Le “cétogène” implique de réduire autant que possible sa consommation de sucres, de manger des protéines de façon modérée mais surtout, de consommer une grande proportion de graisse.
J’ai abonné ma fille à 1 jour 1 actu, Wakou, Science & Vie Découverte, J’Aime Lire, Okapi, My English, Science & Vie Junior, Wapiti, Géo Ado, Julie, Curionautes.
J’ai acheté il y a plusieurs mois un legging chaud 100 fille de Domyos, et l'équipe de conception Gymnastique Éducative et Sportive de Decathlon a souhaité me remercier pour votre achat ! En espérant que celui-ci m’ait plu.
Je me lance dans la Permaculture cette technique ancestrale qui permet de cultiver nos propres légumes en harmonie avec la terre des jardinières de mes fenêtres, sans efforts inutiles (désherbage, mal de dos…).
J’ai customisé mon achat Levi’s avec la tendance des 501/ 502/ 510/ 511/ 514/ 512/ 527/ 519
Je propose de l’amusement, de la joie et de l’épanouissement par le jeu, en faisant confiance et en partageant mes interrogations, mes idées, mes envies.
Je participe à des activités nature (balade à cheval, balade en raquettes, char à voile, escalade, randonnée, tyrolienne…), des ateliers DIY (ateliers de bricolage, ateliers créatifs, composition florale, tricot…) et des ateliers responsables (atelier zéro déchet, recyclage, tri, anti gaspillage, décoration, coaching slow life..)
Je bois du Ricard Bio, du Vranken-Pommery, du Pouilly Fumé de Didier Dagueneau né le 7 juin 1956 à Cosne-Cours-sur-Loire et mort le 17 septembre 2008 à Hautefaye dans un accident d'ULM.

Me désinscrire (Marc Ravayrol)

Me désinscrire me désinscrire me désinscrire me désinscrire me désinscrire me désinscrire me désinscrire e me désinscrire me désinscrire me désinscrire me désinscrire Pour vous désinscrire il faut vous abonner
Ah bon ah bon ah bon me me me Me désinscrire Ah Bon Pour vous abonner vous devez créer un compte : 5, 4, 3, 2, 1
Temps écoulé
Recommencez : 5, 4, 3, 2, 1
Login mot de passe identifiant connexion déconnexion un simple clic pour vous DÉSINSCRIRE
Medé medé me dé
Si vous avez besoin d’aide cliquez sur le bouton aide
Il se peut que la version de votre flash player ne soit pas à jour. Vous pouvez télécharger la nouvelle version
Crire me me désin crire me me désin scrire
Nous n’avons pas compris votre demande
Êtes-vous sûr de vouloir nous quitter ? Nous sommes désolés de vous voir partir…
Pourquoi ne pas changer la fréquence des Emails ?
1 fois par semaine/1 fois par mois /1 fois tous les 6 mois/ Faites une pause ! Vous recevrez aucun Email jusqu’à la date de votre choix
Me désinscrire jusqu’au max Décembre 2022
Vous êtes sur le point de nous quitter ! Êtes-vous sûr de votre choix ?
Vous vous apprêtez à ne plus recevoir d’Email jusqu’en Décembre 2022 ! Êtes-vous sûr d’avoir fait le bon choix ?
Félicitations vous êtes désinscrit de notre News Letter. Nous vous en remerçions. Vous pouvez profitez de nos offres et promotions pour ne rater aucune occasion en vous inscrivant à notre News Letter.
Avez-vous pensé à rester en contact avec nous ?
Saisissez à nouveau votre adresse Email pour recevoir

Échec d’amélioration (Catherine Beilin)

Je suis Momie sur la stèle d’amélioration, je food momie, skill level up Lv.2Roulis, je passe de 41,3% xp à 235,7 %, de 3269 PV à 3413 PV après amélioration.
Je suis Chauve-souris espiègle, je food chauve-souris espiègle, skill level up 5 Décélération, je passe de 1908 PV à 1968 PV.
Je suis Prêtre Epikion, je food 2 élémentaires faibles , une grenouille cornue, un marchand de sable bleu, je passe de 3652 PV à 3730 PV.
Je suis la faucheuse, je food 2 fantômes, un gardien de la forêt, une grenouille cornue, un champignon jaune, je passe de 4312 PV à 4405 PV
Je suis 4 érables japonais à 29,95 euros au lieu de 69,95 e, -57 %
Je suis Cetelem, toujours à vos côtés
Je suis la tapisserie d’Aubusson, un art majeur de la tradition française, 5 siècles de tradition
Rune vengeance, Amélioration continue +6, coût 795 Manas +9 échec d’amélioration +8 Rune vengeance attaque+37, *2 Amélioration réussie + 29 +6 Rune vengeance Défense +33
Amélioration Rune lame + 3/ +4 / Def + 12 / Def +15 ÉCHEC D’AMÉLIORATION
Catherine, voici pourquoi investir dans une place de parking est judicieux.
Je suis Claudia Bac, un colis vous attend (spam du 27 Mai 2020 )
FINANCE, voici vos simulations,
Mme, concernant votre besoin d’argent rapide
BLACK LIVES MATTER Des milliers de personnes dans les rues
CONTRE NOTRE GOUVERNEMENT
Le Chant des Partisans
BRUT, en direct, 18633 vues, forte mobilisation à Paris, hashtag Justice pour Adama hashtag Black lives matter 18328 vues
Amélioration durable Rune lame +5 / +6 Dégâts critiks + 18 % / Def +5 %
Amélioration +5 / +6 Solide Rune lame / Amélioration continue +6 / AMÉLIORATION RÉUSSIE
PV +265/ PV +310/ Def +4 / Def +4
Amélioration +5 Rune Energie / Amélioration continue +6 / AMÉLIORATION RÉUSSIE / PV +475 / PV 550 / res. +2 %

MamaCare (Charles Robinson)

Dans la compétition entre espèces, l’espèce humaine a très peu d’atouts naturels.
Vous connaissez la capacité d’adaptation. C’est-à-dire notre capacité à affronter le nouveau. Vous connaissez moins son corollaire : notre capacité à nous habituer. C’est-à-dire à intégrer des sociétés et y développer des rituels. Par exemple : le théâtre.
La psychologie comportementale a beaucoup travaillé sur le rapport paradoxal entre ces deux atouts, et formulé une hypothèse : pour introduire une grande modification, il faut préparer les esprits avec de petites innovations.
La stimulation électrique cérébrale apparaît dans les années 50 du XXe siècle avec un Espagnol ayant fui le franquisme. Le professeur Delgado fait une démonstration éblouissante, lorsque, ayant placé un capteur dans le cerveau d’un taureau, il adresse à ce capteur un signal radio, et stoppe net un taureau en pleine charge. L’émission électrique n’a pas assommé le taureau. Elle a éteint, instantanément, son agressivité.
Cette technologie est désormais développée pour inhiber, stimuler, augmenter des circuits neuronaux afin de jouer sur nos souvenirs, nos apprentissages, nos humeurs, nos pulsions.
Touchant aux neurones, on touche à l’intelligence artificielle.
Les ingénieurs le savent, pour faire dialoguer deux intelligences artificielles, il faut deux outils : la collecte de données (data minding) et le calcul statistique.
Une intelligence artificielle qui collecte des ensembles de données sur votre comportement est en mesure d’établir des scénarios comportementaux, et de prédire vos réactions. Elle sait que, soumis à certains accidents du monde extérieur – par exemple l’entrée dans la pièce de votre mère –, vous allez avoir une courbe de réactions dont elle peut décrire trois étapes : A) Surprise, B) Dépression, C) Isolement et incapacité à répondre au téléphone.
L’intelligence artificielle vous comprend mieux que vous ne vous comprenez, parce qu’elle effectue des calculs sur la totalité des données, sans aucun vide ni opacité. Un algorithme effectue des calculs sur tous les éléments simultanément, sans hiérarchie imposée par les valeurs, les biais de raisonnement, les vides de conscience.
Avec une simple nanopuce, dès qu’elle repère que vous atteignez la phase B, l’intelligence artificielle communique avec la zone du plaisir dans votre cerveau, en stimulant des circuits neuronaux qu’elle a cartographiés lorsque vous consultiez des sites pornographiques. Soulagé, vous n’atteindrez jamais la phase C, qui vous rendrait non-productif pour votre entreprise pendant plusieurs jours.
Les nanotechnologies considèrent qu’un être est un système de briques, sur lesquelles on peut intervenir de manière spécifique.
Est-ce inquiétant ?
Vous connaissez la réponse, et c’est : non.
Nous sommes des intelligences artificielles. Ce que vous appelez algorithme, je l’appelle préjugés, croyances religieuses, idées politiques, qui vous forcent à produire des récits, des calculs, des anticipations, des paris, avant d’agir.
Nos décisions merdiques passées (les shit decision nous montrent que l’humanité n’est ni intelligente ni autre chose qu’une mécanique très artificielle et très peu naturelle.
Est-ce inquiétant, d’une autre façon ? Du côté de l’erreur. Y a-t-il un risque que l’intelligence artificielle dose inadéquatement – un mot difficile à prononcer et bien propre à nous inquiéter – la stimulation, et provoque un appétit sexuel inapproprié, vous conduisant, par exemple, à vous masturber sur la jambe de votre mère ?
Ça, c’est très intéressant. L’acceptation sociale de la machine est en lien direct avec sa capacité à faire des erreurs. Sans erreur, la machine est omnipotente, elle suscite une répulsion profonde, et, ça, ça fait chuter les ventes d’iPhone. Ce que nous ne pouvons pas tolérer. La machine doit porter un nom un peu stupide. La machine doit buguer. C’est ce qui la rend sympathique. L’intelligence artificielle, ça veut dire qu’elle est comme nous : elle est conne et merdique. Sinon, on fait ce que les anciens faisaient avec leurs dieux. Quand ils étaient trop puissants, ils allaient les affronter.
Tant que la machine à café se bloque au bout de 14 secondes, et qu’il faut la débrancher, la rebrancher et appuyer sur un bouton pour qu’elle sorte une tasse d’un jus trop clair : ça va, nous sommes les plus forts.
Les influx électriques employés pour agir sur les nanopuces sont des basses fréquences établies entre 2 et 16 Hz, invisibles, et difficiles à identifier.
L’usage militaire de cette technologie, en particulier pour améliorer le comportement des soldats et lutter contre la chute d’attention, de motivation, et réduire les inhibitions dans l’usage des drones militaires lors des frappes contre des cibles civiles, a alerté les agences de renseignement sur le risque que des agents de l’État ou des individus au contact de secrets d’État ou de personnalités puissent avoir été implantés, et être stimulés à distance, comme le taureau de Delgado.
La start-up NanoWatch, installée à Grenoble, et financée par le CEA, a développé un mesureur d’ondes avec sonde magnétique 3D capable de repérer une perturbation des champs électromagnétiques dans un environnement donné, puis d’évaluer, en fonction de la taille de la pièce, du nombre de personnes présentes, des crêtes anormales. Les administrations sensibles, les avions dédiés au transport de personnel critique, les salles de réunion, sont désormais presque toutes équipées.
Si j’en crois le rapport de mon Nanowatch, au moins deux personnes dans la pièce ont reçu une stimulation électrique cérébrale durant les cinq dernières minutes.
C’est normal. Cette technologie est employée pour la maladie de Parkinson, les troubles de l’alimentation, les phénomènes d’impuissance érectile, la dépression, ou l’ensauvagement politique.
Les chiffres d’équipement des humains ne peuvent pas être communiqués à des niveaux d’accréditation relativement bas, comme le sont les vôtres. Je peux simplement vous dire que vous les verrez buguer. De plus en plus. Ce sera à la boulangerie, dans les écoles, dans les transports en commun. Vous assisterez à un geste, une attitude, inappropriés. C’est normal. C’est la condition sine qua non pour que, plus tard, vous soyez en mesure d’accepter les premiers cyborgs dédiés au service à la personne, lorsqu’il faudra s’occuper de votre maman.
Vous aussi, vous lui paierez un MamaCare Isolator de seconde génération, pour la réveiller, prendre sa température, lui tenir la main, lui réchauffer sa soupe de légumes, lui raconter des histoires drôles, et lui donner de vos nouvelles. Car MamaCare Isolator est capable de produire une analyse sentimentale à partir de vos flux quotidiens de textes, images et vidéos sur les réseaux sociaux. Une analyse sentimentale adaptée, à la différence de MamaCare première génération, qui ne filtrait pas les vacheries que vous lâchiez sur elle.Alors, MamaCare, quelle est la chanson préférée de maman ?

Au commencement… la donnée (Louise Tardif)

Au commencement était le vote. La donnée circulait sur le moteur de recherche comme dans un immense tunnel vertical de plus en plus étroit à mesure de son élévation ; l'ensemble des données arrivaient en foule, en masse, en quantité infinie, se bousculaient à la base, s'aggloméraient sans ordre premier, puis l'algorithme les attirait vers le haut, les aspirait progressivement vers les hauteurs à mesure qu'elles se multipliaient sur elles-mêmes ; plus une donnée se clonait, se reproduisait elle-même, plus elle devenait à elle seule une masse, plus elle avait de chance de s'extraire de la quantité informe et de monter vers le sommet, le haut de la file, vers le référencement suprême. Le combat était ardu, des pirateries s'inventaient de toutes parts pour multiplier la donnée de manière factice, les clones étaient vides, pas de clics humains derrière, des clics robotiques, mais l'algorithme ne pouvait détecter la nature de la donnée, l'algorithme détectait le chiffre, le nombre, et la donnée rendue populaire, la donnée gonflée sur elle-même par tous les votes pour elle, la donnée montait, montait, s'arrachait, devenait l'élue. Mais l'algorithme restait toujours à côté d'elle, à la regarder, comme en dehors de son combat, resserrant d'une main froide et parfaite la vis des différentes règles auxquelles il lui fallait obéir, car, il avait encore les moyens de lui refuser son élévation si elle ne se montrait pas docile dans sa recherche reproductive.
Et les mondes changèrent, et le temps évolua. La popularité était belle chose, mais un désir poussait vers la méritocratie. La reproduction de la donnée ne pouvait plus rester la raison suprême, ou plutôt si, mais quelque chose devait s'affiner. Le tunnel ne disparut pas complètement, mais il s'élargit au point qu'on l'oublia presque, et l'on entrait alors dans le royaume des bulles. La donnée se mit à chercher à circuler à travers le plus de bulles possibles ; quand on parlait de la donnée, les bulles où elle se trouvait clignotaient, se repéraient, se clignaient de l'oeil, se comprenaient, et ensemble, dans cette grande reconnaissance mutuelle, elles montaient le tunnel vertical, qui n'oubliait pas de faire indéfectiblement loi. L'algorithme, regardait alors sa nouvelle construction depuis le dessus, sa douce féodalité qui s'orchestrait sous ses pieds avec toute la noblesse des autorités mineures qui émergeaient de toute part.
Et les mondes évoluèrent, et le temps changea. L'algorithme fut pris d'une sorte d'empathie extrême pour la donnée. Elle avait commencé à s'affubler d'une qualité, quelque chose donnait à sentir toute la force de son émancipation, toute la puissance de sa personnalisation. L'algorithme alla la visiter au plus près d'elle-même, et lui concéda de regarder d'où elle venait ; la force de la donnée, observée de près, était incontestablement l'humain qui la générait de l'autre côté du miroir. Ce qui sous-tendait la donnée était son amorce vivante, vibrante, émotionnelle, manipulable, compulsive, adaptable, positive, créative, productive. La masse avait toujours été intrinsèque à la donnée, mais sa masse individualisable ouvrait sur un nouveau monde. Un nouveau continent se modelait sous ses pas. Sa forme, des cercles concentriques de plus en plus vastes s'amoncelant sous forme de cônes qui se déployaient de bas en haut à partir d'une origine infiniment vivante, cône-identité, cône-individu, cône-persona. La donnée circulait de cônes en cônes, dans les tournoiements inépuisables de leurs rayonnements, les cônes se traversant mutuellement, les cercles de chaque cône pouvant à loisir s'interpénétrer, obéissant à la nouvelle loi de la réputation.
Et l'on sentit alors l'évolution pointer son nez, l'évolution sentir le nouveau chemin qu'elle cherchait à prendre. Au plus près des données, l'algorithme était comme aspiré vers le centre de ces cônes, de chacun de ses cônes. Lui qui était toujours resté du côté des données, lui qui avait toujours regardé depuis le haut de son tunnel l'ensemble organisé et architecturé des données, il se sentait aspiré au plus près du vivant, de l'autre côté du miroir, aspiré par tous les creux au fond de ces cônes, comme des milliards de petites percées entre les mondes, sa puissance pouvait aussi se glisser jusque là, lui qui n'était pourtant pas de la même nature, ce qui se passait d'infiniment vivant et inaccessible, il sentait qu'il pourrait se couler dans des natures imparfaites et régir par en-dessous dans d'infinis filigranes des êtres.

La conquête du Web (Raphaël Sevet)

Au commencement de la création du web, il y avait une grande page blanche, vierge, aux possibilités infinies. Elle a très rapidement suscité la convoitise de plusieurs tribus, en vue d’y exploiter ses ressources futures et d’y convertir tous ses occupants.
Les tribus les plus rudimentaires ont commencé la conversion en cherchant à imposer leur langage. La première d’entre elles fût l’Octal (base 8), dont le roi Charles 12 avait décidé qu’il grouperait les chiffres consécutifs en triplets, en partant de la droite.
La représentation du nombre décimal 74 s’écrivait désormais 1001010.
Il y eut également la tribu des base 32, rapidement détrônée par les base 64, dont le codage de l’information utilisait 64 caractères, et qui était compatible avec la majorité des systèmes. Malheureusement pour eux, et cela signa définitivement leur fin, ce codage augmentait la taille des données. Il ne supportait pas non plus les caractères blancs, c’est-à-dire les espaces, les tabulations et les retours à la ligne.
Quand un base 64 disait SALUT, cela s’écrivait U2Fsdxq
Sans compter les HEXA, oui les Hexadécimal avec leur système de numérotation positionnel en base 16 - une révolution ! En règle générale, ils utilisaient les chiffres arabes pour les 10 premiers chiffres et les lettres A jusqu’à F pour les 6 suivants.
Il y a eu aussi beaucoup de petits peuples autonomistes, qui ont très rapidement disparu du web, je pense aux basic, aux C/C++, aux Java, à leurs descendants, les Java script, aux Perl, aux Python ou encore aux regrettés PHP…
Avant de disparaître, ils avaient d’ailleurs rendu un vibrant hommage au code bibinaire, mode de représentation graphique et phonétique des chiffres hexadécimaux et donc binaire. Ce système avait été inventé par un certain Bobby Lapointe.
Mais tous ont disparu car oui, ils ne respectaient pas à la lettre tous les navigateurs.
Enfin, arriva l’ère du code binaire, utilisant la base 2, la plus efficace, dont les valeurs 0 et 1 sont compréhensibles par tous, y compris par des systèmes informatiques de bas niveau. Leur type de codage a permis de pousser la cadence des microprocesseurs à l’infini
Le suprématisme du binaire signa la fin des autres tribus, les seules valeurs de vérité du 0 et du 1 donnèrent lieu à une nouvelle forme d’Universalisme, chaque code, chaque langue, chaque tribu pouvait enfin être convertie.
La conquête du web aura été un théâtre d’affrontement…
Évidemment, il y eut des révoltes et des bugs, et l’on notera la charge héroïque des ASCII85, plus efficace qu’Avencode ou Base 64 version 2Modem. Et dont la maxime était « ce qui se conçoit bien, s’énonce clairement… ».

Vous pouvez choisir de refuser (Élise Van Haesebroeck)

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. OK. […]
If you do nothing we'll assume that it's ok.
[…]
Nouveau surgissement. Tenter de résister. Avancer la main droite. Hésiter un court instant.
Vous pouvez toutefois désactiver les cookies dans les paramètres de votre navigateur.
S’accorder juste un petit détour. Copier, coller, superposer, agglomérer. Mais surtout ne pas perdre le fil. Ne pas divaguer. Secouer la tête de gauche à droite, se ressaisir. Approcher son visage de l’écran. Se persuader que c’est encore bien moi qui écris.
Vous pouvez choisir de refuser.

Data poèmes (Marc Ravayrol)

Big Bob
C’est Big Bob C’est haut là
C’est big my baby Bob C’est big big
C’est méga Bob C’est giga Cest Tetrabit Bob
C’est Tetrabit Cloud chez toi Bob
Tellement c’est Big C’est big big
Ça bug out ça bug out bag dans le Cloud
Ça big bag ça big bug ça bug out
Tu follows Bob ?
Tu follows Bob le Cloud ?
Le cloud bug Bob
C’est big bang Bob
C’est big out bug bang
C’est Big One bug Bob
Ça nudge dans le cloud
Ça freeze nudge Bob le Cloud
C’est One big freeze chez toi Bob
Erase Bob pour moi
C’est over hight big Bob chez toi
C’est over tu follows ?

Data le Big

Le Center Data /Center of the universe
DATA
L’Aata le Bata
Le Cata DATA
« Il est entré dans mon cœur, les restes du Bonheur »
L’Eata le Fata
Aïe ça fait mal ça Fata
Le Gata
Le Hata Yoga : pour respirer avec la machine
Iata Jata
Tout ça/par la fenêtre/fermer la fenêtre
Kata DATA
Toujours dit ça moi moi moi MOI mais là LA t’se qui ? là là
T’es ça toi t’es tout ça toi hein t’es ça
Lata Mata DATA ce serait bien comme ça
Na Na Na Nata
Nata là DATA/DATA le Big/
Nata là Plus là
Oata Pata Qata
Pata la Qata ha ha
Ce coup ça
Rata
La Pata Qata
Allez
Oata Pata Qata
Pata la Qata
Ha
Encore Rata
Sata quasi
Sata quasi là
Tata Uata
Vata Vata Uata Vata
Wata wata wata ta ta ta
Xata
Yata preque Yata
Zata prévenu

Matériaux visuels

« Fabrique des Hologrammes » (Raphaël Sevet)

Mode d’Emploi pour la réalisation d’Hologrammes artisanaux

Ce petit mémo est une invitation à réaliser par vous-même, avec très peu de moyens, des hologrammes d’inspiration rétro-futuriste.
Cette méthode a été utile à la réalisation d’une installation conçue au cours du Laboratoire «In Cookies Project » initié par le Groupe Merci et présentée aux CNAREP des Pronomades ainsi qu’au Pavillon Mazar dans le cadre des Journées du patrimoine édition 2020.

Figure 1 : Fabrique des hologrammes

Figure 1 : Fabrique des hologrammes

© Céline Maufra

Ce travail s’inspire entre autres des œuvres du grand Méliès ou des installations de l’incontournable Pierrick Sorin (qui utilise principalement la technique du praxinoscope). À la fois ludiques et intrigants, les hologrammes inspirent un peu de magie face à la présence «avatardisée » des acteurs en miniature.

étape 1/ - une image en mouvement

Figure 2 : Fabrique des hologrammes

Figure 2 : Fabrique des hologrammes

© Céline Maufra

Les prise de vues se feront sur fond noir. On équipe l’acteur d’une cape noire (comme celle du coiffeur), un tissu découpé fera l’affaire. L’éclairage se fait de côté, en latéral, on évite d’éclairer le fond et les épaules.

Figure 3 : Fabrique des hologrammes

Figure 3 : Fabrique des hologrammes

© Céline Maufra

L’illusion des hologrammes tient beaucoup au fait que l’objet filmé soit en mouvement. Nous installons donc confortablement l’acteur sur une chaise pivotante sans dossier. Il dira son texte en tournant tout en veillant à ce qu’il soit bien centré sur l’axe de rotation. À aucun moment l’acteur ne doit toucher le bord/cadre. À défaut d’acteur, on peut aussi trouver des images qu’on souhaite animer. Le principe est le même, fond noir et sans toucher le cadre.

Figure 4 : Fabrique des hologrammes

Figure 4 : Fabrique des hologrammes

© Céline Maufra

Le mouvement amplifie l’illusion que l’objet flotte dans l’espace. Un logiciel tel que Resolum Arena permet d’effectuer et d’enregistrer un mouvement (en l'occurrence une rotation pour garder la même dynamique visuelle).

Figure 5 : Fabrique des hologrammes

Figure 5 : Fabrique des hologrammes

© Céline Maufra

étape 2/ une image en volume

Pour obtenir l’illusion du volume, les images seront projetées sur les 4 faces d’une pyramide en plastique (voire étape 3/). Nous devons donc multiplier notre séquence x 4, la plupart des logiciels de montage le permettent. Il faut donc dupliquer la séquence, réduire sa taille et la renverser sur le plan horizontal et vertical. Veillez à ce que la position de chacune des images soit centrée par rapport à un point virtuel. Ce calibrage de position dépendra précisément de la dimension de votre pyramide en plastique.

Figure 6a : Un exemple de séquence x 4 ; prise de vue

Figure 6a : Un exemple de séquence x 4 ; prise de vue

© Raphaël Sevet

Figure 6 b : Un autre exemple de séquence x 4 ; prise de vue

Figure 6 b : Un autre exemple de séquence x 4 ; prise de vue

© Raphaël Sevet

Figure 7 : Fabrique des hologrammes

Figure 7 : Fabrique des hologrammes

© Raphaël Sevet

étape 3/ une illusion

L’hologramme artisanal n’est pas une image, mais le reflet d’une image.
Nous avons donc besoin de :
1/ une surface qui diffuse notre séquence x 4
- un écran d’ordinateur par exemple qui sera positionné à plat, c’est à dire comme une table -
2/ un support sur lequel l’image va se refléter
- en l'occurrence une pyramide en plastique - par exemple une pyramide dont chaque face fera 8,5 cm sur 7 cm sur 10 cm. Vous assemblerez ensuite les quatre faces et, en pratiquant, vous remarquerez qu’il est possible d’adapter cette forme, que ce soit la dimension ou l’angle.
Toujours est-il qu’à la fin le principe est le même, vous posez votre pyramide à l’envers et vous obtenez une forme comme celle-ci :

figure 8

figure 8

© Raphaël Sevet

Pour la matière, j’opte pour le plastique transparent des pages de garde qu’on trouve en papeterie. Le prix est intéressant et la matière facile à travailler.

Chaque solution impactera la qualité de la transparence et donc la qualité d’image. J’oubliais, du scotch de bureau fera l’affaire pour assembler les 4 faces entre elles.

étape 4/ s’amuser avec les images

Vous avez maintenant entre les mains tout ce qu’il faut, faites le noir dans une pièce et voyez apparaître vos hologrammes. Tout reste à imaginer.
Pour ma part je me suis amusé à mettre jusqu’à 4 pyramides sur le même écran, obtenant ainsi des interactions toujours inédites entre les personnages, dans une forme de dialogue d’autiste. L’idée étant que les persona (les acteurs) ont été avalés dans le cloud, leurs petits avatars numériques ne s’échappent pas du nuage et sont condamnés à tourner indéfiniment sur eux-mêmes.

Figure 9 : Fabrique des hologrammes

Figure 9 : Fabrique des hologrammes

© Céline Maufra

Merci aux acteurs, à toute l’équipe du Labo « In Cookies Project » pour les retours et les encouragements, et merci plus particulièrement à Céline Maufra pour les coups de main et pour les photos prises aux journées du Patrimoine.

Figure 10 : Fabrique des hologrammes

Figure 10 : Fabrique des hologrammes

© Céline Maufra

« Analyse sentimentale algorithmée »

Frise des états émotionnels : entre le 19 et le 23 octobre 2020
Recensement des états émotionnels de chaque membre de l’équipe deux fois par jour, matin et après-midi. Le recensement est binaire, positif = rond rouge, négatif = rond noir. Pas d’autre possibilité de réponse. Élaboration d’une frise puis analyse des données et élaboration de tendances sur la semaine.

Figure 11 : « Analyse sentimentale algorithmée »

Figure 11 : « Analyse sentimentale algorithmée »

© Céline Maufra

« Le moteur de recherche » (voir annexe : vidéo « OK Google », In Cookies Team)

Charles ROBINSON et les comédien·ne·s
Process pour le moteur de recherche google
29 juin 2020 puis reprise en septembre et octobre

Cinq ordinateurs ou téléphones. Barre de recherche google. Un meneur propose un mot ou une lettre. Chacun écrit la lettre ou le mot sur la barre de recherche, et lit à haute voix une des propositions données (surtout si elle est différente des autres) ; le meneur lance un nouveau mot ou une lettre et c’est reparti pour un tour.
En parallèle, une personne écrit tout ce qu’elle retient de ce qu’elle entend. Au bout des 20 requêtes lancées par le meneur, la personne qui a écrit restitue le texte en le rendant le plus vivant possible.
Variante : on peut faire deux tours sur le même mot, on peut donner une lecture d’essence tragique.
La première performance du 29 juin 2020 n’a pas été filmée. Lors de cette première performance, c’est Charles Robinson qui était en position d’écrire puis de restituer. Dans la captation qui suit, cette position est occupée par la comédienne Karine Monneau.

Les One-Shot (voir annexe : vidéos)

In Cookies Team. Process for one shot : entre le 20 et le 23 octobre 2020

positionnement d’une caméra dans un espace réduit, boîte noire mise en lumière,
proposition de création vidéo de 3 minutes maximum.

video1:Optique/haptiqueRaphaël Sevet 47 s
video2:Me/cible (sure !) Louise Tardif 2 min 28 s
video3:Le Réso… Karine Monneau 1 min 33 s
vidéo4:J'accepte Catherine Beilin 3 min 31 s
video5:Vider la poubelle Céline Maufra 3 min 06 s
video6:K. 139 Charles Robinson 3 min 04 s
video7:Fitter Happier Georges Campagnac 2 min 36 s
video8:Allo… Joël Fesel 1 min 15 s
video9:Dans la solitude des champs de cookies Laurent Frattale 3 m n 16 s
video10:Well.com Marc Ravayrol 1 min 04 s
video11:Effacer l’historique Marie-Laure Hée 2 min 20 s One Shot

Matériaux sonores (écouter sons en annexe)

a.Une petite histoire du web, texte de Marie-Laure Hée, enregistrement par les comédien·ne·s.

b.Livraison par drone, enregistrement sonore d’un article du Journal de la paranoïa, texte de Marie-Laure Hée.

Note de fin

1 Dictionnaire Le Robert, 1970.

2 Selon la première hypothèse, nos cookies pourraient être assimilés à un grand registre inconscient, un savoir non-su : ce registre a collecté, analysé, synthétisé, mis en lien des données sur moi, sans que je sache, sans que je me souvienne, sans que j’y ai explicitement consenti. Comme l’écrit le philosophe italien Maurizio Ferraris : « On a affaire à un inconscient, à un grand registre qui nous met sous les yeux ce que nous sommes. Et qui néanmoins, contrairement à l’inconscient psychanalytique, n’est pas un ça tolérant, brouillon et enclin à l’effacement. Non, c’est aussi un surmoi impérieux qui semble parfois nous condamner à la vision implacable et philosophique de ce que nous sommes : ce registre est le Tat Tvam Asi, le « tu es Cela » de la sagesse védique ». Ontologie du cookie, article paru dans Philosophie Magazine n° 102, septembre 2016
Cette première hypothèse - nos cookies : un grand registre inconscient - nous semble propice pour embrayer un double laboratoire d’écriture : une collecte de données et une écriture à la table pour des textes listant nos cookies, nos clics, etc / une écriture au plateau pour chercher des situations théâtrales sur la base d’une confrontation entre des subjectivités et ce savoir non-su, entre des corps et ce registre algorithmique.
Ce registre est-il un Sphinx? Un Big Brother ? Une Big Mother ? Une loi algorithmique indéchiffrable ?
Quels processus d’interpellation pouvons-nous imaginer ? Qu’est-ce qui peut se jouer entre l’interpellation dont je peux être l’objet (par exemple avec les publicités ciblées) et la vérité intime de mes désirs ? Qu’est-ce qui se joue en moi quand je suis ainsi interpellé.e ?
Comment le mettre en jeu ?
Avec quelles modalités de l’adresse pouvons-nous jouer ?
- Peut-il s’agir d’une enquête ?
- La dénégation est-elle jouable ?
- S’agit-il de répondre de soi ?
- Quels dispositifs scénographiques pour l’adresse ?

3 Cf. Kafka, Devant la loi. Cf. la lecture qu’en fait Derrida dans L’Oreille de l’autre. Cf. les prolongements de Judith Butler sur le genre : « Pour ma part, tout a commencé en me demandant comment lire la performativité du genre en partant de la lecture que Jacques Derrida fait de la nouvelle de Kafka, « Devant la Loi ». Dans cette nouvelle, celui ou celle qui attend la loi est assis(e) devant la porte de la loi, conférant ce faisant, une certaine force à la loi qu’il ou elle attend. Le fait d’attendre le dévoilement autorisé du sens est le moyen par lequel l’autorité est conférée et établie : l’attente fait advenir son objet. Je me suis demandée si nous n’avions pas affaire à une attente similaire pour ce qui est du genre, s’il opérait comme une essence intérieure qui pourrait être dévoilée, une attente qui finit précisément par produire le phénomène tant attendu. Ce qui laisse voir deux aspects de la performativité du genre : premièrement, la performativité du genre tourne autour de cette métalepse , de la manière dont l’attente d’une essence genrée produit ce que cette même attente pose précisément à l’extérieur d’elle-même. Deuxièmement, la performativité n’est pas un acte unique, mais une répétition et un rituel, qui produit ses effets à travers un processus de naturalisation qui prend corps, un processus qu’il faut comprendre, en partie, comme une durée temporelle soutenue dans et par la culture . » Butler Judith, Préface à la seconde édition de Gender Trouble, dans Cahiers du Genre 2005/1 (n° 38), pages 15 à 42 https://doi.org/10.3917/cdge.038.0015 (consulté en avril 2019 et en mai 2021).

4 En particulier Google.

5 Troin-Guis Anysia, « Le XX siècle déchiffré grâce à une paire de ciseaux : le cut‐up & ses corollaires », Acta fabula, vol. 19, n° 5, Essais critiques, Mai 2018. Consulté le 10 mai 2021.

URL : http://www.fabula.org/revue/document11001.php

6 Comme l’écrit Jean-Michel Espitallier, « le fragment, dans une certaine mesure, trouve sa traduction dans l’espace contemporain avec le surf (selon Deleuze), le zapping, le scratch, et donc aussi l’esthétique et la morale du cut-up ». Caisse à outils Un panorama de la poésie française aujourd’hui, Éditions Pockett, 2006, p. 171.

7 Ou le labo en chantier et en résidence. Cf. Louis-Claude Paquin, Université du Québec à Montréal, Faire de la recherche-création par cycles heuristiques (version abrégée), 2019. Consulté le 20 janvier 2021 et le 11 juin 2021. https://www.researchgate.net/publication/338014083_Faire_de_la_recherche-creation_par_cycles_heuristiques_version_abregee

8 MAGLIOZZI Marielle, Art brut, architectures marginales : un art du bricolage, Paris, Éditions de L’Harmattan, Collection L’écarlate, 2008, p. 111.

9 BAZIN Hugues, Art du bricolage, bricoleurs d’art. Les cahiers d'Artes : L'art à l'épreuve du social, Bordeaux, Presses universitaires de Bordeaux, 2013, p. 6.

Documents

Illustrations

Citer cet article

Référence électronique

Georges Campagnac, Marie-Laure Hée, Charles Robinson et In Cookies Team, « Processus d’écriture de plateau et matériaux », Plasticité [En ligne], 05 | 2023, mis en ligne le 09 juillet 2023, consulté le 18 mai 2024. URL : http://interfas.univ-tlse2.fr/plasticite/659

Auteurs

Georges Campagnac

Marie-Laure Hée

Charles Robinson

In Cookies Team

Articles du même auteur